Ces dernières années sont propices pour devenir propriétaire d’un bien immobilier via un prêt bancaire. Le faible taux de crédit appliqué actuellement est en cause. En cours de crédit, il est possible d’anticiper le remboursement de son prêt. Voici les bonnes astuces pour en tirer profit.

Remboursement anticipé : pour quelles raisons ?

Les taux de crédit sont exceptionnellement bas en cette période. Sans aucun doute, ils sont plus bas qu’il y a 5 ans et continuent de baisser pour les années qui viennent. Une manière de rembourser le prêt de manière anticipée est le rachat de crédit. Cela peut être effectué pour profiter des taux intéressants.

Le remboursement anticipé d’un crédit peut également être entrepris grâce à une rentrée d’argent conséquente. Il est possible qu’il s’agisse d’un héritage ou alors de la vente d’un bien. Cela permet d’abréger l’engagement envers l’organisme de crédit par anticipation partielle ou totale du remboursement.

Prévoir cette possibilité dès le départ…

Bien qu’apparemment il ne semble pas possible d’envisager un remboursement anticipé du prêt que vous êtes sur le point de contracter, il faut prévoir cette éventualité. Quelle que soit la nature du bien à acquérir, vous devez vous tenir prêt pour ce type de changement, car il occasionne des pénalités.

D’abord, pour éviter de vous donner le tournis en calculant vos taux plus tard, vous devez opter pour un crédit à taux fixe. Une fois la meilleure offre dénichée, procédez aux négociations. Ces négociations vont consister à définir les indemnités à reverser au prêteur dans le cas d’un remboursement anticipé.

Même avec les frais, le coût reste bas

Le créditeur applique une pénalité préalablement convenue dans le contrat de crédit au moment du remboursement anticipé du crédit immobilier. Il faut dire que le prix à payer est limité. Il est basé sur le moins cher de ces deux paramètres après calcul : 3% du capital restant dû ou 6 mois d’intérêt.

Pour certains cas de force majeurs, la pénalité de remboursement anticipé est annulée. Si le lieu de travail de l’emprunteur a dû changer, si son activité professionnelle a dû être arrêtée, si lui ou son conjoint décède, il est dépénalisé. Ces situations sont évidemment pénibles, mais les finances s’en retrouvent allégées.

Il faut choisir le moment opportun !

Étant donné que les taux de crédit baissent, rembourser le prêt de manière anticipée n’est absolument pas rentable si la date d’échéance est déjà imminente. Dans lequel cas le solde restant dû peut revenir moins cher que le montant de l’indemnité de remboursement anticipé demandé par le prêteur.

En conclusion, il faut que l’échéance du crédit soit assez éloignée de la date de remboursement pour que l’idée fonctionne. Rembourser le prêt vers la moitié de la durée normale du crédit offre ainsi une meilleure marge pour rendre le remboursement anticipé du prêt immobilier profitable pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *