Pour cette année, les experts ont prédit une hausse des taux de crédit immobilier, rendant les investisseurs plus inquiets que jamais. Cependant, la situation actuelle reste encore tout à fait profitable pour les acheteurs. Ce fameux retour à la hausse des taux tant attendu au début de cette année se fait encore attendre. Mieux ! Les emprunteurs pourront profiter d’une nouvelle chute d’ici début de l’été. C’est encore le bon moment pour emprunter et se lancer dans un investissement immobilier. Il suffit de bien choisir la ville et trouver le bien qui correspond à vos attentes.

Emprunter sur le long terme est plus avantageux

Depuis mars, le taux de crédit immobilier connait encore une légère inflation. C’est surtout le cas pour les emprunts de 10 et 20 ans qui profite d’un taux de 0,81 à 1 % dorénavant. Le marché est encore plus intéressant qu’en été 2006, le début de cette tendance à la baisse. On se rappelle encore un taux de 1,05 % sur 20 ans et 0,85 % sur 15 ans. Afin de débuter votre demande de rachat de crédits, ce qui vous admettra de déterminer votre éligibilité à un rachat de crédits, il est conseillé de faire une simulation de rachat de credit immobilier.

Cette situation s’explique par plusieurs facteurs, notamment le taux directeur qui reste le même depuis plusieurs années. De plus, actuellement, la concurrence se fait de plus en plus rude sur le marché des emprunts immobiliers. Ce qui pousse les banques à proposer des taux moindres et à revoir les conditions d’octrois de leurs prestations. La situation actuelle a même impacté sur le taux d’usure qui est désormais moindre.

Des avantages en fonction de votre profil

Depuis le début de cette année, une légère diminution des taux a été constatée par les analystes. Les emprunts sur 15 ans sont passés de 1,24 % à 1,23 %, donc une légère diminution de 0,01 point. On enregistre également une diminution de 0,02 % sur les contrats sur 20 ans et 25 ans et une baisse de 0,07 % pour les crédits sur 7 ans.

Les avantages peuvent être plus conséquents en fonction de votre profil emprunteur. Certains peuvent négocier leur dette à 0,25 % pour 7 ans, 0,55 % sur 10 ans, 0,65 % sur 12 ans et 1,50 % sur 25 ans.

Selon les sondages, à l’approche de l’été 2019, la majorité des demandes de crédit immobilier est affectée à l’accession à la propriété. 11 % des demandes acceptées seulement seraient vouées à un investissement locatif contre 1 % pour l’achat d’une résidence secondaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *