Archive by category "Infos supplémentaires"

Les contrats prévoyance et protection: tout faire online

Avant de contracter un contrat de prévoyance ou de protection, il est recommandé d’utiliser les simulateurs de prix mis à disposition sur les sites Internet spécialisés pour bénéficier des prix les plus avantageux.

Aujourd’hui, quelques clics suffisent pour obtenir toutes les informations nécessaires avant de contracter un nouveau contrat ; prix, modalités et avantages sont détaillés.

Après la signature, Internet permet également de consulter très rapidement les informations relatives aux divers contrats.

Des articles qui vous renseignent sur les différents types de contrats de prévoyance et protection

Internet vous offre la possibilité d’obtenir des informations fiables et souvent objectives sur les différentes assurances existantes. Avantages, inconvénients et modalités de souscription vous sont expliqués de façon très précise.

Utiliser le web pour obtenir de telles informations permet d’avoir un point de vue totalement objectif et vous préserve des conseils parfois véreux de certains assureurs.

Vous pouvez ainsi vous appuyer en toute confiance sur les conseils trouvés sur les sites spécialisés.

L’assurance vie est, par exemple, vue comme un placement rentable dans certains cas.

Se renseigner et comparer les offres

Internet a l’avantage de centraliser les informations indispensables ; avant de signer de nouveaux contrats comme une assurance habitation ou une assurance auto, vous avez la possibilité de comparer les tarifs appliqués par les différents organismes d’assurance.

Faire jouer la concurrence est également possible et souvent, les organismes d’assurance s’alignent afin de garder leurs clients.

Ces organismes proposent également de réaliser des devis gratuits, online. N’hésitez pas à faire réaliser différents devis pour choisir l’organisme qui offre les contrats les plus avantageux.

Internet permet de bénéficier des meilleurs prix et offre aux utilisateurs un large choix.

Gérer vos contrats d’assurance online

A l’instar de la gestion de vos comptes bancaires, les contrats d’assurance sont consultables en ligne, dans des espaces clients 100 % sécurisés. Vous pourrez ainsi consulter l’ensemble des informations relatives à vos diverses assurances, suivre l’évolution d’un contrat et connaître le montant de votre épargne.

Surendetté : comment rétablir sa situation ?

Avoir des difficultés à rembourser ses dettes et perdre sa solvabilité auprès de ses créanciers, c’est se retrouver dans une situation particulièrement complexe. Pour pourvoir redresser ses finances, le débiteur peut toujours faire appel à la commission de surendettement.

Qu’est-ce que le surendettement?

A l’heure actuelle, un Français sur deux est souscripteur d’un crédit auprès d’une banque ou autre établissement financier prêteur. Lorsque les ressources de l’emprunteur ne lui autorisent plus à régler ses dettes normalement, celui-ci perd alors sa solvabilité. En effet, les ressources financières d’un particulier doivent toujours permettre de rembourser les mensualités d’un ou de plusieurs crédits, tout en lui laissant un reste à vivre. Alors lorsque le taux d’endettement dépasse un certain pourcentage, seuil légal en France, il s’agit d’un surendettement. Le plus souvent, le surendettement survient suite à l’accumulation de plusieurs prêts, de quels que types soient-ils.

Constituer un dossier de surendettement

Si vraiment le débiteur éprouve de la difficulté à régler ses créances, il doit éviter absolument d’aggraver sa situation en contractant d’autres crédits par exemple pour tenter de rembourser une partie de ses dettes. La meilleure chose est de saisir la commission de surendettement. Pour cela, un dossier de surendettement doit être constitué visant à fournir tous les éléments essentiels à la commission pour évaluer d’endettement réel du demandeur et certifier si vraiment le débiteur est en situation de surendettement. Le dossier informe entre autres sur la situation financière actuelle du débiteur, les dettes restant dues, les charges et la situation patrimoniale.

Intervention de la commission

Dans un premier temps, le dossier de surendettement va être examiné par la commission qui va tenter de trouver des solutions adaptées à la situation du débiteur. La commission de surendettement va ensuite jouer le rôle de médiateur entre débiteur et établissement prêteur en vue de trouver un accord amiable qui va permettre au débiteur de bénéficier d’un délai de remboursement. Dans la mesure où aucun terrain d’entente n’a pu être établi, la commission de surendettement peut toujours imposer des mesures de traitement, comme l’effacement partiel des créances ou une procédure de redressement personnel.

Les conditions à considérer pour obtenir un rachat de crédit

Pour accéder à un rachat de crédit, plusieurs conditions sont requises par les établissements financiers. Outre le fait de disposer d’une ou plusieurs créances en cours, l’emprunteur ne doit pas être en situation de surendettement et sa capacité de remboursement doit permettre de régler sa dette jusqu’à échéance.

Débiteur solvable

La première chose à savoir pour le rachat de crédit, c’est que le débiteur doit être solvable. Autrement dit, sa capacité de remboursement doit être en mesure de couvrir ses mensualités durant toute la durée du prêt. Plus concrètement, les mensualités ne doivent en aucun cas peser sur le budget de l’emprunteur. Une mensualité trop importante va empiéter sur le reste à vivre de l’emprunteur, ce qui va tout simplement se traduire par un taux d’endettement élevé. Afin de s’assurer de la solvabilité de l’emprunteur, l’organisme financier va lui réclamer des preuves de sa stabilité financière via des relevés de comptes ou bulletins de paies.

Taux d’endettement raisonnable

Pour optimiser ses chances d’accéder à un regroupement de crédit, le débiteur doit s’assurer que son taux d’endettement demeure à un niveau acceptable. D’une manière générale, le seuil d’endettement ne doit pas excéder les 30 % du revenu. Au-delà de ce seuil, les risques de se faire refuser une demande de rachat de crédit sont importants. Bien évidemment, le débiteur peut toujours négocier avec son créancier pour racheter son ou ses crédits s’il peut justifier une prochaine amélioration de sa situation financière, par exemple si le débiteur a vu son taux d’endettement progresser en raison d’une maladie l’empêchant d’exercer temporairement une activité professionnelle.

Ne pas être inscrit au FICP ou FCC

Dans le cas où les établissements prêteurs risquent gros en rachetant un crédit d’un montant plus ou moins important, ils refusent en général de racheter des crédits à des personnes surendettées. Pour mettre tous ses chances de son côté, l’emprunteur ne doit donc en aucun cas être inscrit au fichier national des incidents de remboursement de crédits aux particuliers. Etre fiché au fichier central des chèques pénalise également un dossier de rachat de crédit. Les débiteurs surendettés n’ont donc pas accès au rachat de crédit.

Les entreprises de crédit se préoccupent à une proposition d’enrichissement du FICP

Bon nombre de ménages se trouvent actuellement dans une situation de surendettement, ce qui a engendré la hausse de la demande auprès de la Commission de surendettement. Pour les établissements bancaires, cette demande auprès de la commission n’est pas toujours des plus bénéfiques. Après la censure des « fichiers positifs », les établissements de prêt n’ont pas hésité à montrer leur réticence face à cette décision du Conseil constitutionnel. Actuellement, les organismes de crédit se proposent à un enrichissement du FICP.

La hausse du phénomène de surendettement

Un ménage sur deux fait recours à un crédit à la consommation pour assurer son confort et maintenir une stabilité financière. En effet, c’est ce qui a engendré le phénomène de surendettement. De plus en plus de personnes se trouvent en difficulté financière, avec une baisse considérable de revenus, les amenant à l’incapacité d’honorer les contrats de crédits. Aussitôt, la commission de surendettement se trouve charger de dossiers de surendettement. Ce qui a d’ailleurs conduit à la mise en place d’une réforme de loi, dont la Loi Lagarde. Cette nouvelle loi mise en vigueur successivement de juillet 2010 à mai 2011 porte ses intérêts sur l’amélioration des protections des consommateurs.

Proposition d’enrichissement du FICP

Face à cette censure du « fichier positif » du crédit; l’Association française des sociétés n’a pas hésité à réagir et à avancer ses propos sans vouloir attendre de nouvelles mesures imposées. En effet, l’Asf se voit proposer un enrichissement des dossiers existant plutôt que de créer de nouveaux fichiers positifs. Actuellement, un projet de loi sur le fichage au FICP est en cours de vote et a fait l’objet d’une première lecture auprès du Sénat. Cette nouvelle loi se rapportant sur « le principe de la création des crédits aux particuliers placés sous la responsabilité de la Banque de France », le Sénat n’a pas hormis de porter une attention particulière sur l’enrichissement du FICP, afin de pouvoir communiquer plus d’informations aux prêteurs sur les antécédents de ses emprunteurs.

Les crédits qui peuvent être restructurés dans un rachat de crédit

Pour pouvoir mieux sortir d’un problème de remboursement de crédit, le rachat de crédit s’avère être une option à ne pas négliger. Il permet de restructurer le remboursement et de l’adapter à votre situation. Il faut savoir que pour éviter d’être fiché au FICP, le rachat de crédit est une option qui vous aidera à mieux gérer votre problème de paiement des mensualités. Il est donc important de savoir, quelles sortes de prêt peuvent faire l’objet d’un rachat de crédit.

Comment se passe un rachat de crédit?

Un rachat de prêt est connu généralement comme étant un groupement de prêts. Ce sont des établissements bancaires qui offrent ce service et proposent notamment le rachat de votre crédit afin de vous accorder un nouveau contrat de remboursement. Souvent, les débiteurs surendettés font une demande de rachat de crédit afin de grouper en un seul crédit, tous les contrats de prêts qu’il a contractés auprès d’un ou de plusieurs établissements de prêt. De ce fait, il pourra bénéficier d’un taux de remboursement plus bas ainsi que d’un délai plus élargi. Toutefois, il est à noter que toute demande de rachat de crédit n’est pas obligatoirement acceptée par les établissements spécialisés dans ce domaine. Votre demande peut être reçue sous certaines conditions.

Les prêts qui peuvent faire l’objet d’un rachat de crédit

Généralement, tous les prêts socioprofessionnels peuvent être proposés pour un rachat de crédit. Il existe deux sortes de rachat de prêt :

  • Le rachat de crédit sans garanties qui est destiné aux particuliers voulant regrouper des cumuls de crédits à la consommation. Il est attribué aux locataires ainsi qu’aux propriétaires.
  • Le rachat de crédit hypothécaire est attribué aux débiteurs qui souhaitent regrouper un prêt immobilier et un crédit à la consommation.

Pour que votre demande de rachat soit acceptée, il faut d’abord que l’échéance due soit inférieure à l’échéance restante. L’établissement de prêt qui se chargera de votre rachat peut aussi vous demander de faire une hypothèque ou de verser une caution, pour s’assurer que vous serez en mesure d’honorer vos nouvelles mensualités. Il faut savoir que le taux et la durée de remboursement seront adaptés à votre situation financière actuelle.

Quelle est la durée moyenne lorsqu’on parle de rachat de crédit?

Le rachat de crédit est une opération par laquelle une personne passe ses contrats actuels à un établissement bancaire ou un établissement financier afin de trouver d’autres structures de crédit différentes. Quand on parle de la durée de rachat de crédit, on se demande souvent sur la possibilité de prolonger le délai de remboursement afin de payer légèrement par mois. Mais il existe d’autres catégories de réglementation sur la durée pouvant adapter à chaque emprunteur.

La possibilité d’allonger les mensualités de rachat de crédit

Le rachat de crédit est une meilleure solution pour restructurer son crédit. La condition de rachat de crédit est simple, si vous allongez le crédit cela permettra d’adoucir les remboursements par mois. Vous élargissez le délai de remboursement, par conséquent, vous payez plus longtemps le prix total du prêt. Le prolongement du crédit engendre donc une élévation du montant de celui-ci, mais les mensualités sont diminuées ce qui permet de rentabiliser votre crédit mensuel. Pour que la durée de votre rachat de crédit soit plus permanente, le délai de paiement de votre prêt doit être en convenance à votre budget.

Rachat de crédit : est-ce votre budget le permet?

Pour connaître si la restructuration de vos crédits est une bonne démarche, il est important de combiner la valeur de vos prêts et de la diviser par le nombre de mensualités sur 7 ou 12 ans qui est la durée moyenne et maximale d’un rachat de crédit. Concernant le rachat de crédit sur le prêt immobilier et le prêt à la consommation, la durée est évaluée à deux ans pour le crédit à court terme, deux à sept ans pour le crédit à moyen terme et plus de sept ans pour le crédit à long terme. Mais il se peut que la durée moyenne d’un rachat de crédit balance entre 10 à 12 ans notamment pour le crédit immobilier. Il est inutile de se lancer sur les mensualités trop longues, il est judicieux de choisir pour un prêt modulable permettant de diversifier le coût des échéances selon vos moyens.

La gestion d’un délai d’un prêt est-elle indispensable en matière de rachat de crédit?

Pour obtenir les meilleures conditions pour votre rachat de prêt, la gestion d’un délai est parmi les étapes de regroupement de crédit comme tous les prêts. En externalisant votre dossier à un intermédiaire comme le courtier, votre mission sera de jouer la concurrence de nombreuses banques en matière de rachat de prêt et de choisir la proposition la plus adéquate à votre situation. Il faut alors bien gérer la durée de votre prêt en rachetant un crédit.

Le délai de prêt: pourquoi est-il indispensable?

Les durées sont cruciales pour le respect des restrictions légales et surtout pour que l’offre soit validée dans le cadre de rachat de crédit. Pour cette opération financière, on doit prendre en compte le délai de réflexion et le délai de rétractation. Sachez qu’une transaction de rachat de crédit n’a pas pour objectif de s’adresser à un établissement bancaire en particulier qui va vous imposer des conditions strictes, mais de mettre en concurrence tout le lieu de marché financier en termes de banques, crédits et assurances. Vous devez donc être actif à toute consultation écrite ou verbale de pièces supplémentaires. Plus vous serez actif, plus votre courtier multiplie ses actions. Il faut donc dénombrer 10 jours à trois semaines pour décrocher un prêt à titre de crédit personnel et 4 semaines pour un refinancement de crédit avec garantie comme la caution et l’hypothèque.

Le délai maximal en rachat de crédit

Le délai d’un rachat de crédit varie selon la nature du rachat mis en place : pour un rachat de crédit à la consommation, entre autres, le délai peut s’élargir jusqu’à 12 ans pour la majorité des propositions et sous condition du respect de l’âge final de prêt. En matière d’un prêt cautionné, la durée peut atteindre jusqu’à 25 ans. Concernant le rachat de crédit suivi d’une garantie hypothécaire, le délai maximal est de 35 ans dans certains établissements bancaires.

Les prêts concernés par le rachat de crédit

Le regroupement de crédits n’implique pas forcément le rachat de tous les crédits en cours, mais c’est une opération de restructuration financière de l’emprunteur. La majorité des organismes spécialisés dans le domaine exigent le rachat de l’ensemble des crédits en cours, surtout les crédits immobiliers.

Pourtant, la décision appartient à l’emprunteur, et il peut renoncer au contrat qu’il juge trop risqué pour éviter les pénalités. Quelle que soit la situation, des calculs précis doivent être effectués pour définir les attentes de l’emprunteur. Le but du rachat de crédit est de réduire les intérêts à payer.

Restructurer la situation financière pour réduire le taux d’endettement

En principe, le principal objectif du regroupement de crédits est de restructurer la situation pour allonger la durée de remboursement des prêts. Ainsi, le taux d’endettement diminue automatiquement. Couramment, la restructuration concerne les crédits à la consommation, les crédits revolving ainsi que les crédits immobiliers. La durée d’un crédit à la consommation est de trois mois au maximum. Durant la période de remboursement indiquée dans le contrat, les mensualités restent constantes.

Le principe du crédit immobilier est similaire à celui des crédits à la consommation. La différence est que le prêt immobilier est conclu pour une durée plus longue, et ne peut financer que l’acquisition des biens immobiliers. Le crédit revolving consiste à donner une somme d’argent bien définie à un particulier ; il a le choix de dépenser ou pas ce montant. La durée de ce crédit est de un an renouvelable.

Le montant maximum pour un rachat de crédit

Dans le cadre de consolidation de crédit, il n’existe pas de tarif fixe ; mais la somme varie en fonction de la nature des prêts à regrouper. Pour un client locataire, par exemple, ses dettes ainsi que le regroupement de crédits à la consommation envisagé ne peuvent pas dépasser le montant de 76 000€, avec une durée de remboursement de douze ans au maximum. Pour un client propriétaire de logement, le seuil maximal des deux crédits, à savoir consommation et immobilier, est de 122 000€. Pour un contrat dont la durée de remboursement est supérieure à douze mois, on prévoit une hypothèque.