La concurrence entre les banques a popularisé le rachat de prêt immobilier. Pour le grand bien des particuliers. Vous pourrez jouer sur cette vague pour trouver des taux d’intérêt toujours plus attractifs. En matière de restructuration de crédit immobilier, l’important est de faire des prospections élargies sur plusieurs offres.

Comment fonctionne un rachat de prêt immobilier ?

Vous comprendrez mieux avec ce petit témoignage. Cela fait maintenant trois ans que Monsieur Martin paye les mensualités de son crédit immobilier de 10 000 euros. Sa banque lui a fixé un taux de 6 %. Il lui reste environ 7 800 euros à payer sur sept ans. Selon son banquier, le taux sera rabaissé à 5 % quand il aura payé les 60 % de sa dette.

Après ces trois ans de remboursement, un autre organisme bancaire le contacte. Lui proposant de racheter son prêt auprès de sa banque. Pour le convaincre, elle lui propose un taux de 4,5 % avec une échéance prolongée de dix ans. Sans attendre, le concerné donne son aval. Les deux banques négocient le rachat du prêt.

Désormais, Monsieur Martin est le client de la deuxième banque.  Sachant que Monsieur Martin a également eu la possibilité d’intégrer à son regroupement de crédit ses factures non payées et d’autres prêts, il gère aujourd’hui plus sereinement ses finances.

Pourquoi ce produit financier s’est-il popularisé ?

Selon les spécialistes, la concurrence entre les établissements a été à la source de la popularisation du rachat de crédit.  D’autant plus, les banques n’accordent que rarement des réductions de taux d’intérêt à leur client fidèle. Les autres organismes en ont donc profitent pour débaucher la clientèle de la concurrence.

Un  milieu bancaire se trouve en bonne santé  veut dire, baisse des taux d’intérêt en vigueur, augmentation des demandeurs de crédits, augmentation du pouvoir d’achat, etc. Pour augmenter le nombre de leurs clients, certains organismes n’hésitent pas à proposer des rachats à très faible taux.

Quelles sont les dépenses liées à une restructuration de prêt immobilier ?

Il existe trois principaux frais à payer en cas de rachat de prêt :

  1. Les indemnités de remboursement anticipé : elles sont calculées à partir de la somme des six mois d’intérêts juste après la demande de rachat sans aller au-delà des 3 % du capital.
  2. Les frais de garanties et d’assurance de rachat de crédit : quand la deuxième banque a racheté à la première banque le prêt, elle exigera à son client une garantie. Cela peut être une hypothèque, une assurance emprunteur ou une caution.
  3. Les frais de dossier : Le rachat de crédit immobilier engage des frais à payer à l’ancienne banque ou au courtier le cas échéant. L’établissement acheteur vous demandera aussi de domicilier votre compte chez lui. Ce qui,  logiquement, entraînera des frais.

Est-ce utile de recruter un courtier en banque ?

Recruter un professionnel de la banque est maintenant habituel chez les particuliers emprunteurs. Ce spécialiste pourra vous assister durant toutes les étapes de la restructuration du prêt immobilier. Depuis la simulation et le calcul du paiement de la mensualité sur les revenus. Sa mission est de trouver, pour vous, les meilleures offres de rachat de prêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *